Ce corps...

Ce corps n’est pas à moi; je ne suis pas prisonnier de ce corps,
Je suis la vie sans frontières,
Je ne suis jamais né et ne mourrai jamais.
Le vaste océan et le ciel aux multiples galaxies
Se manifestent à partir de la conscience.
Depuis le temps sans commencement, j’ai toujours été libre.
La naissance et la mort ne sont que des portes par lesquelles nous passons.
La naissance et la mort ne sont qu’un jeu de cache-cache.
Alors souris-moi, prends-moi la main et dis-moi au revoir.
Nous allons nous revoir.
Nous n’allons pas cesser de nous retrouver à la source véritable,
De nous rencontrer sur des myriades des chemins de vie.

extrait du livre de Thich Nhat Hanh «Il n’y a ni mort ni peur»